Déduction Madelin

Depuis 1994, vous pouvez déduire les cotisations des Indemnités Journalières et de la Rente d'Invalidité dans vos frais professionnels (sous certaines conditions) mais les éventuelles prestations doivent être déclarées dans vos revenus et deviennent donc imposables. En conséquence, cette déduction ne doit pas être automatique car elle doit rester en rapport avec les montants souscrits. De plus, cette déduction n'augmente pas les charges générales qui feraient baisser les revenus pris en compte pour la détermination des cotisations obligatoires puisqu'on doit réintégrer les cotisations Madelin dans l'assiette des revenus déclarables (réf. la déclaration générale des revenus à l'URSSAF). Enfin, la cotisation du Capital-Décès ne doit pas être déduite. Explications :

Le Capital-décès :

Il est très important que le capital-décès souscrit reste un capital vu l’importance des charges qui tombent sur la famille lors d’un décès. Or, avec les contrats globalement déductibles Madelin, il n’y a plus de capital-décès mais une rente à la limite du ridicule, jugez plutôt : au lieu d’un capital de 100.000 €, votre conjoint (ou votre ayant droit) ne toucherait qu’une rente de 200 €/mois environ ! Imaginez la surprise pour la famille ! Il est vrai que l’information n’a pas forcément été bien faite à l’adhésion et que vous ne vous êtes peut-être pas rendu compte que le « capital » souscrit n’existe pas, malgré que ce terme figure en toutes lettres sur certains documents publicitaires ! Au BEAM, nous pensons qu'il est important que le capital-décès reste un capital; en conséquence, la cotisation n’est pas déductible.

Les Indemnités Journalières et la Rente d’Invalidité

De deux choses l'une :

1
Si vous êtes assuré(e) pour des montants d'Indemnités Journalières et de Rente d'Invalidité à hauteur des 9/10 de vos recettes brut, vous pouvez déduire; ainsi, pour des recettes brut de 10.000 €/mois, si vous avez souscrit 9.000 €/mois, vous pouvez déduire; même chose si vous avez souscrit 13.500 €/mois pour des recettes de 15.000 €/mois; même chose si vous avez souscrit 27.000 €/mois pour des recettes brut de 30.000 €/mois;

2
Par contre, si vous n'êtes couvert qu'à hauteur de 50% ou 60% de vos recettes brut parce que vous avez voulu n'assurer que votre bénéfice net, ou que votre CA a augmenté sans réévaluation de vos garanties, il faut rester logique et ne pas déduire vos cotisations pour ne pas diminuer encore vos éventuelles prestations en cas d'ennui médical. Attention à la réplique trop fréquemment entendue : -"J'espère bien ne jamais être malade !" Rappelons combien il est illogique de souscrire des Indemnités Journalières à hauteur de 60% des ses revenus tout en réduisant dangereusement la prestation de 30% en moyenne ; en effet, de deux choses l'une : ou vous êtes sûr de ne jamais être malade ou accidenté et vous arrêtez net de cotiser à une prévoyance médicale volontaire ; ou, ne connaissant pas l'avenir, vous êtes prudent et avisé et vous souscrivez des montants d'Indemnités Journalières et de Rente d'Invalidité en rapport avec vos besoins réels en cas de coup dur. Ainsi, pour ceux qui pratiquent l'escalade, serait-il rationnel d'acheter une corde à moitié coupée sous prétexte qu'elle est soldée en vous persuadant que vous ne tomberez pas ? Si on veut parer un risque, il faut le parer correctement et non à moitié. A signaler que cette déduction fiscale est nettement plus dangereuse pour la rente d’invalidité que pour les Indemnités Journalières vu la longueur de la durée pendant laquelle la rente est censée vous garantir (10, 20 ou 30 ans).

De toutes façons, la déduction Madelin ne fait pas baisser les charges générales (les cotisations obligatoires) puisque, dans la déclaration commune des revenus, il faut réintégrer les sommes déduites en Madelin, ce que votre comptable a dû vous dire ?

Témoignage  Satisfaction
Temoignage Dr Weil Cliquez pour agrandir

Mots-clés: Prévoyance médicale, Madelin, Capital Décès, Rente d'Invalidité, Indemnités Journalières, Témoignage, Satisfaction

Imprimer E-mail

Chercher